Les fleurs sous le soleil marseillais

Posté le juillet 13, 2017 par

Nos fleurs ont brillé ce weekend sur les plages marseillaises !

Deux équipes duo sur le swimrun le samedi, une équipe en relais sur le triathlon le dimanche… Ça a cartonné ce weekend !

Samedi : Swimrun urbain en duo

Nos athlètes ont eu la chance de participer au premier swimrun urbain français !!

Avec à peine 250 inscrits, cette 1ère édition c’était:

- un parcours constitué de 13,5 km en course à pied sur 8 portions et de 3,3 km en natation sur 7 portions, qui longe la corniche

- un départ du Pharo au lever du jour

- une natation dans une mer Méditerranée paisible

C’est d’abord Marianne qui nous fait part de son ressenti sur cette course:

Le Swim Run de Marseille arrive enfin !! Départ 7 h du mat, ça pique nous n’avons dormi que 5 h, et on part le ventre vide (enfin la veille on s’est quand même fait un énorme couscous, un vrai !!).

Parcours changé au dernier moment, moins de dénivelé que prévu (tant mieux !!) moins de nage aussi.. 13 km en trail et 3,3 km en nage…bon la semaine avant j’opte pour prendre des plus petites plaquettes que celles que j’ai habituellement (plus grandes quand même que mes fingers ☺), ça tirera moins sur les épaules… Je pense avoir fait le bon choix car aucune douleur, alors que j’avais eu un début de tendinite au swimrun de Versailles.

Départ donné, nous trottons nos premiers 2,2 km pour enfin se rafraîchir, quel plaisir !! En fait, j’ai adoré courir le long de la corniche avec toujours en toile de fond la mer, c’était extra !! Et nager le long de la corniche aussi !! Super parcours, ni trop long, ni trop court… à mon goût, et eau à la bonne température annoncée 19 degrés ! En fait plus cela avançait, plus on était en canne (les quelques petites côtes passées ça allait mieux !!). Une très bonne entente avec Sandra, même si nous ne nous étions pas entraînées ensemble cette année !! (Ça m’a rappelé nos anciens entraînements l’an passé, et le stage que l’on avait vécu ensemble, et la CO aussi alors.. pas de mauvaise surprise !!)

Nous avions fait le choix de s’attacher ☺ en laisse elle me promenait en CAP et je l’a promenait en nage… enfin cela nous a quand même gêné par moment…donc à voir le bénéfice ou pas… Nous étions focalisées sur le fait de prendre ou pas la combi et au dernier moment nous l’avons mise. Bon, des combi spéciales swimrun qui s’ouvrent devant, donc bien pour la course à pied mais on a complètement oublié de se protéger le cou… Soit avec de la crème, soit avec un buff ou un protège-cou (hein c’est toujours les cordonniers les plus mal chaussés !!). Du coup grosse irritations avec l’eau de mer cela ne pardonne pas !!

Et surprise à l’arrivée, nous finissons 3ème (ça clôture mes 3 mois d’entraînement après une année compliquée où je n’ai pas pu m’entraîner) !! Supers contentes d’être sur la boite !! Et nous avions même un espace VIP avec plein de jus pressés rien que pour nous… La classe !! Merci à toute la famille des shows patates pour les encouragements !!

Et Sandra d’ajouter:

Cette épreuve c’était le RDV familial de l’année. Organisée par la tata Show Patate, le petit frère Show Patate en lanterne rouge (« voiture balai »), la maman Show Patate en bénévole sur le parcours et les grands-parents Show Patate en supporters. Ça faisait beaucoup de patates tout ça !

On s’inscrit assez tôt dans la saison avec Marianne. Prises toutes les deux par le boulot, on n’a pas eu l’occasion de s’entraîner ensemble avant. On prend donc nos décisions un peu à la dernière minute: combi ou pas, encordées ou pas … Finalement, en combi, attachées l’une à l’autre par un élastique, plaquettes à la ceinture, on rejoint le départ au Pharo. La vue est superbe avec le lever du jour.

Départ en rolling start, ça évite les embouteillages. On part tranquillement, peu après Titi et Mr Show Patate. Je me dis qu’heureusement les portions course à pied sont courtes, parce que la combi ça donne chaud. Contente de me mettre à l’eau, attachée à Marianne, je nage juste derrière elle dans ses pieds. La mer est calme, l’eau claire, le paysage magnifique, je suis contente d’être là. Les premières portions à pied sont celles avec les quelques raidillons sympathiques. On trouve notre rythme, ça avance sans précipitation mais sans se traîner non plus.

Vers la fin du parcours, il commence à faire chaud, heureusement que le plus dur est fait. En courant sur les rochers, on décide de se détacher, car l’élastique n’est pas assez long, c’est dangereux. Du coup, à la prochaine portion natation, Marianne sort avant moi, je la rattrape tranquillement à pied. On décide de s’accrocher de nouveau pour la dernière natation et la dernière CAP, mais finalement ça nous gêne plus qu’autre chose. Je pense que l’élastique n’était pas assez long. Contentes de gagner l’arrivée, la chaleur commençait à se faire sentir et les irritations dans le cou de la combi à piquer un peu.

Le bonus, on finit 3ème duo féminin. Petit carré VIP, podium avec les photographes, de quoi clôturer en beauté cette épreuve ! De quoi donner envie de remettre ça l’année prochaine !

Du côté des garçons, notre président a aussi partagé ses impressions avec nous:

La tata des shows patates organise sa première course, un swimrun sur Marseille. Matthieu est « show » pour le faire, alors aucune hésitation, c’est parti !!

La course est très sympa, quel décor !!! Swimrun urbain certes, mais le paysage vaut le détour. Dès le départ, on fonce, avec Matthieu ça roule tout seul. Un peu devant en natation, ça me permet de me préparer à chaque transition. Sur la CAP il m’attend tranquillement. Quelques petits raidillons quand même se font sentir dans les jambes.

En bref, matinée sympa… à refaire. L’après-midi, ça a été sieste car j’étais bien cassé quand même !

Filleul de l’organisatrice, Matthieu est le dernier à nous faire revivre sa course:

Premier Swimrun officiel, en famille, et bien entouré des collègues d’Antony (Titi et Marianne). Le terrain de jeu est connu mais je m’en vais dans l’inconnu car nager 3500 m en compet, j’ai pas vraiment fait jusqu’à aujourd’hui.

Le départ est magnifique, avec un vue sur le vieux port de Marseille et le soleil se levant! Il est 6 h du mat! On a tous les yeux collés!

Y a de la pression du coté de l’équipe masculine, car Titi et moi avons la pression des filles qui sont hyper motivées à nous battre !

Le départ est donné en rolling start, ce qui permet d’étirer un peu les concurrents.
Avec Titi, nous faisons une première partie de course rapide, ça court bien (~5 min/kilo) et ça nage fort derrière. Première portion de 650 m, on ne fait quasiment que remonter du monde. J’ai quand même un peu de mal à suivre Titi dans l’eau, il bourlingue. Je m’accroche et on recausera sur la CAP :) .
Le parcours est vraiment joli avec de superbes points de vue sur Marseille et ses environs. Avec Titi on trouve notre rythme à pied et ça filoche dans les côtes. J’ai l’impression qu’on est pas mal.
Les parties de natation de 650 m et 900 m se passe bien. Je déroule au niveau des bras, toujours un peu à la traîne face à Titi mais ça suit tranquillement.

On arrive sur la plage du Prado, pour les 2 boucles finales. Le temps de passer à coté de l’arche d’arrivée et de faire quelques bises aux supporters et c’est reparti à balle.

C’est tout plat, ça court bien ! La dernière portion de nat de 400 m me fera très mal aux bras! Les plaquettes sont lourdes et faut bien allonger. Je sors de l’eau avec le sourire et vais chercher Titi qui m’attend. A la montre, il reste 1 min pour passer sous le 2h30, alors je commence à mettre du rythme, Titi suit tranquille. Nous finirons cette aventure en 2h29 et quelques pouillèmes! Classement plutôt honorable pour un premier swimrun (30/74 équipe), dans un tracé pour les nageurs (13kms CAP/ 3.5 nat).

A refaire ! C’était vraiment sympa. Mais il faut se reposer ! Demain il y a le relais sur le Triathlon…

Quelle belle surprise à l’arrivée lorsque nos acolytes ont su que les filles avaient terminé 3ème duo féminin ! Et un podium fleuri en plus !

Dimanche: Triathlon en relais 

Le lendemain, c’est reparti. Titi, Matthieu et Sandra se sont élancés sur le triathlon M en relais.

C’est Titi qui a ouvert le bal avec la natation:

En plus du swimrun, pourquoi pas un petit triathlon en relais avec Sandra ?

Le dimanche matin, c’est parti pour le triathlon M en relais ! Je suis sur la nat. Le ciel est orageux, mais ça tient. Le départ est donné par vagues de 8 coureurs toutes les 5 secondes, c’est sympa, on ne prend pas de coups de comme ça.

La mer est un peu agitée. J’essaie de nager un peu fort mais je sens bien que cela ne glisse pas. Le retour, face au soleil, n’est pas facile et je me perds. Pas du tout dans la bonne direction !!

Finalement je sors en 29 minutes (hors transition), pas bon du tout !!!

S’ensuit le passage de relais à Matthieu pour le vélo !

Et Matthieu de s’élancer sur la partie cycliste, avec le mythique col de la Gineste:

Deuxième réveil à 5h30 du mat pour ce second jour de sport ! Pour ma part, ce sera le vélo aujourd’hui. Le temps est mitigé et le vent se lève. Pour le coup, aujourd’hui on y va sans pression. C’est que du plaisir.

Titi me passe la puce dans le parc à vélos et j’attaque ces 40 kms. Comme à mon habitude, je pars comme une balle ! Ça tire des watts sur le 5 premiers kilos, parce que je sais bien que je vais dérouiller sur la montéé de la Gineste: 400 m de D+ avec un peu de mistral de face.

Je monte tranquille, en me faisant reprendre doucement. La montée me paraît un peu longue et j’ai du mal a trouver de la puissance (peut-être que le swimrun a laissé un peu de traces ?). Finalement le demi tour arrive et on va pouvoir redescendre sur Marseille.

Les choses sérieuses vont commencer! Tout à droite: 53/11 tout barzingue! 80 km/h dans la descente, avec le vent et le profil haut des roues, je suis pas en confiance, mais ça tient.

Avec l’épreuve de la veille, le 1h18 me suffira amplement et je passe le témoin à ma chérie, équipière du jour, afin d’aller déposer notre relais jusqu’à l’arrivée.

Enfin, Sandra s’est élancé sur les 10 km de course à pied, le long de la corniche.

Je ne suis pas en confiance pour les 10 km qui m’attendent. Je tente de trottiner pour m’échauffer en attendant Matthieu, mais je suis un peu courbaturée de la veille. Tant pis, c’est pour le fun.

Je vois Matthieu débouler dans le parc à vélo, il fonce jusqu’à moi. L’adrénaline monte d’un coup, je lui arrache presque la puce, la colle à ma cheville et fonce vers la sortie pour commencer la première boucle de 5 km. L’adrénaline redescend vite quand mes jambes me rappellent à l’ordre. J’essaie de tenir un rythme stable. La montée douce mais longue sur l’aller est difficile, je trouve cet aller long. Le retour en revanche me semble très rapide. J’ai chaud, j’attrape de l’eau à chaque ravito pour m’asperger.

La fin de la première boucle arrive, mes coéquipiers m’encouragent, ça fait du bien. Ils me disent que la fille du 3 ème relai mixte est devant et que je peux l’avoir. Je me fais violence, j’ai envie de trottiner tranquillement mais j’essaie de tenir mon allure en me disant de pas lâcher. La même montée me fait encore plus mal au deuxième tour, l’orage tombe à ce moment-là, le vent de face me ralentit vraiment mais la pluie me rafraîchit et fait du bien. Une fois cet aller passé, il ne reste que le retour. j’essaie d’accélérer progressivement en gardant en tête l’image de l’arrivée.

La voilà enfin ! Je fonce et…..ça y est, c’est fini, je peux reposer mes jambes, je peux m’arrêter, je suis un peu rincée. Je ne comprends pas tout de suite, mais Titi et Matth rigolent. J’ai dépassé la fille du 3ème relai mixte dans la derrière ligne droite, sans même m’en rendre compte. Ils m’avouent après coup qu’ils n’y croyaient pas, car elle n’était pas juste devant mais 5 min devant à la fin du premier tour ! Contente de ne pas m’être relâchée, mais bien fatiguée par ces deux journées, le retour en train est passé comme un éclair !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Finalement, ils terminent 3ème relai mixte et 10ème relai scratch.

Qu’elles sont costauds nos petites fleurs !